Pour aller mesurer des diamètres en GSB (Grande Surface de Bricolage), je prends parfois mon pied à coulisse mais j’aimerais bien éviter les…

Pour aller mesurer des diamètres en GSB (Grande Surface de Bricolage), je prends parfois mon pied à coulisse mais j’aimerais bien éviter les problèmes la sortie : je veux donc marquer mon nom pour éviter les discussions interminables.
J’ai essayé le crayon corrodeur mais l’inox doit être de super bonne qualité, l’acide ne laisse qu’une trace très confidentielle.
Je cherche donc un prestataire qui fasse du marquage non-agressif (électro ou gravure par fraisage délicat).
Qui connaît ça ?

APPEL À CANDIDATURES Exposition “L’art de rêver 2”, Pour la deuxième édition au Château les Oliviers de Salettes, les candidatures sont…

APPEL À CANDIDATURES Exposition “L’art de rêver 2”
Pour la deuxième édition au Château les Oliviers de Salettes, les candidatures sont ouvertes pour des artistes plasticiens, peintres, photographes et sculpteurs. Nous recherchons particulièrement des œuvres pouvant être exposées en extérieur (soleil et vent forts).
Toutes les infos sur www.legrandquinkal.com

Alors ça, c’est bizarre…, J’ai un Samsung A5 de 2016 et depuis quelque mois, j’ai remarqué qu’il a du mal à charger depuis une prise…

Alors ça, c’est bizarre…
J’ai un Samsung A5 de 2016 et depuis quelque mois, j’ai remarqué qu’il a du mal à charger depuis une prise allume-cigare ou un port USB d’ordi.
En revanche, depuis un bloc transfo secteur/USB, pas de problème…
Cékoidonc, la différence ?
La tension de charge, qui serait supérieure depuis le petit bloc-secteur et insuffisante depuis n’importe lequel de mes ports USB d’ordi ou depuis les prises allume-cigare (de deux voitures différentes) ?
Est-ce que ça peut vouloir dire que le même téléphone qui chargeait mieux avant (ou plutôt moins mal), est devenu fainéant et demande plus de jus qu’avant pour arriver à en stocker un peu ?
Et dans ce cas, ça dépend de quoi ? Un problème sur le circuit de charge interne au J5 ou bien de la batterie ?

Ouverture de l’Espace Grand Vivant ce week end avec les JEMA

Ouverture de l’Espace Grand Vivant ce week end avec les JEMA. Un tout nouvel atelier/galerie où mon travail photographique sera visible toute l’année. Cet espace permettra également l’accueil d’autres artistes, artisans et événements artistiques, culturels et spirituels. C’est à Pont de Barret au 5 rue du commandant Chaix, au cœur du village. Pour le thé ou autre c’est à l’étage où nous venons d’installer notre nid avec ma magnifique compagne Mélanie Le Grand. Au plaisir d’échanger avec vous dans ce nouvel espace. <3

Parmi mes ami(e)s, connaissances, etc

Parmi mes ami(e)s, connaissances, etc.
Une journaliste de Fleurus Presse recherche :
Bonjour, je suis journaliste au Monde des ados et je prépare un dossier sur la fratrie dans tous ses états. Dans le cadre de ce sujet je cherche à interviewer un ado ou une ado de 11 à 14 ans ( au collège ) qui vit dans une fratrie. C’est un sujet avec photo. Il est important que les parents s’entendent suffisamment bien parce qu’il faut que les 2 parents de tous les enfants soient d’accord pour la photo. Merci de me contacter par SMS ou téléphone au 06 14 98 11 46 ou par mail à : a.darocha@fleuruspresse.com
Merci.
Alexandra Da Rocha
Il s’agit bien évidemment de fratries recomposées.
N’hésitez pas à la contacter si vous êtes dans ce cas et que ça vous tente.

En formation au campus d’hiver des élus, nous échangeons nos expériences sur la revitalisation des centres villes

En formation au campus d’hiver des élus, nous échangeons nos expériences sur la revitalisation des centres villes.
J’évoque les projets que le groupe communiste défend à Paris : label fabriqué à Paris, halles alimentaires en circuit court, préemption et lutte contre la mono-activité, lutte contre les meublés touristiques et contre le travail du dimanche…

Un village éphémère à Paris pour célébrer la Commune et défendre les communes, PARIS, 14 mars 2018 (AFP) – Un village éphémère…

Un village éphémère à Paris pour célébrer la Commune et défendre les communes
PARIS, 14 mars 2018 (AFP) – Un village éphémère s’installera dimanche place de la République à Paris à l’initiative d’élus parisiens et maires communistes de banlieue, pour célébrer la Commune de Paris et défendre les communes, touchées par un “affaiblissement sans précédent”, ont annoncé mercredi les organisateurs.
Des dizaines de stands de villes comme la Courneuve, Aubervilliers, Bagneux, Gentilly mais aussi Paris, développant des thématiques variées (égalité homme-femme, transports, géothermie, logement social, etc.), s’installeront au coeur de la capitale pour une manifestation “festive et populaire”, avec pique-nique et bal populaire, rassemblant élus sans exclusive de partis et habitants, a annoncé devant la presse Nicolas Bonnet-Oulaldj, président du groupe communiste au Conseil de Paris.
La date de dimanche 18 mars correspond à celle du 18 mars 1871, naissance de la Commune de Paris et de “la prise de pouvoir par le peuple pour assurer la gestion des affaires publiques dans un cadre municipal”, ont ajouté les organisateurs.
“Nous vivons un affaiblissement sans précédent d’un pouvoir des communes”, a expliqué Patricia Tordjman, maire PCF de Gentilly (Val-de-Marne), “ce qui affaiblit le pouvoir d’agir des citoyens”.
Baisses de dotations “drastiques”, contractualisation, “autonomie fiscale qui va disparaître”, suppression de la taxe d’habitation sont pointés par les élus et “la population commence à constater que cela dégrade le service public”, a estimé de son côté Patrice Leclerc, maire PCF de Gennevilliers (Hauts-de-Seine).
“Nous refusons la disparition de la commune”, ajoutent les organisateurs, qui estiment que la “commune doit être la base de la construction métropolitaine” sur laquelle est en train de plancher le gouvernement, “et non reléguer le maire à un rôle de préfet”.
D’autres initiatives seront organisées à l’automne.